Archives

Exposition « Non à la guerre » à Sète

Exposition en partenariat avec Amnesty International

Du 6 octobre 2017 au 3 février 2018, maison de l’image documentaire à Sète.

Ils s’appellent Tamar, Yaron ou Gal, ils sont étudiants, agriculteurs, postiers ou anciens officiers. Ils vivent à Tel Aviv ou à Jérusalem, ils ont 20, 40 ou 60 ans.

L’exposition de Martin Barzilai sur la situation des «refuzniks», ces israéliens qui refusent de faire leur service militaire, est pour nous l’occasion de tenter de mettre en lumière d’autres combats pacifistes qui ont émaillé le vingtième siècle. Impossible d’être exhaustifs car du Vietnam au Larzac, les luttes furent nombreuses mais nous avons pris le parti de choisir de parler des «fusillés pour l’exemple», des monuments aux morts pacifistes en France et de l’association des anciens appelés en Algérie contre la guerre qui regroupe d’anciens soldats français qui refusent leur solde d’ancien combattant.

Entre 2007 et 2017, le photographe Martin Barzilai a rencontré à plusieurs reprises une cinquantaine de ces Israéliens dits « refuzniks », qui refusent, pour des raisons politiques ou morales, de servir une société militarisée à l’extrême où le passage par l’armée est constitutif de la citoyenneté.

En filigrane, ces refuzniks racontent toute l’histoire d’Israël, ses failles et ses contradictions, son caractère pluriel. Et dressent le portrait d’une société où tout devra être repensé pour construire un futur moins sombre.

Cette exposition est extraite du livre « Refuzniks, dire non à l’armée en Israël », qui sortira en novembre aux éditions Libertalia.

Adresse : Maison de l’image documentaire, 17 rue Lacan. 34 200 Sète. Tél : 04 67 18 27 54. Entrée libre.