Archives

Le 17ème Festival « Quand je pense à Fernande » du 23 au 27 juin à Sète

Le Théâtre de la Mer accueille l’un des plus gros festivals de l’été sétois, sur l’une des plus belles scènes extérieures de France

Depuis sa création en 2002, le festival « Quand je pense à Fernande » n’a eu de cesse de défendre la chanson française actuelle en présentant dans le cadre enchanteur du Théâtre de la Mer, un large éventail des choix musicaux et des divers styles d’écriture… Tout ceci est bien normal au pays de Georges Brassens !

Du Samedi 23 juin 2018
au Mardi 27 mars 2018
PLus d'infos : Musée de la Mer – 1, rue Jean Vilar – Sète - 04 99 04 76 00.
Tarifs de 18 € à 39 €.

La programmation :

Le samedi 23 juin :

LES WRIGGLES : Les musiciens clowns les plus populaires de la scène française, mêlant musique, sketchs et chorégraphies dans un joyeux délire, tout de rouge vêtus.

AIRNADETTE : Un groupe au concept unique qui réinterprète la pop culture avec humour et dérision, sous toutes ses formes et avec des brosses à cheveux en guise de micro !

Le dimanche 24 juin :

PIERRE LAPOINTE – LA SCIENCE DU COEUR : Des textes qui vont droit au cœur et à l’âme, qui nous entraînent dans son univers, sans artifice, sensible et sans pudeur.

JULIETTE : C’est marrant, cette impression de faire vraiment un « nouveau » spectacle après trente ans de bons et loyaux services – Juliette.

Le lundi 25 juin : (1ère partie à venir)

JULIEN DORE – VOUS & MOI : Seul sur scène avec vous, Julien Doré chante, joue, improvise, raconte, confie son histoire, celle de son chemin artistique avec poésie & humour.

Le mardi 26 juin :

PÉPITE : Ils sont les aventuriers du sentiment. Voguant sans but dans un océan pop – mais seront de toutes les tempêtes !

CAMILLE – OUï : La confrontation des temps a produit cet album profondément contemporain mais aux racines si anciennes qu’il devient l’incarnation sonore de l’intemporalité.

Le mercredi 27 juin :

DOMINIQUE A : 2018 sera une année à deux facettes pour Dominique A qui nous propose de suivre les deux fils rouges de sa carrière tel un diptyque.

JULIETTE ARMANET – PETITE AMIE : Entre nostalgie et humour, elle a su créer autour de ses mélodies charnelles et
sensibles une aura originale, entre le rose et le noir.