Toutes les news de l'Hérault

Coronavirus : la vérité sur le nombre de morts

La barre symbolique des 1 000 morts du Covid-19 est franchie avec 1 100 décès depuis le début de l’épidémie, selon le professeur Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. Celui-ci a pris soin de souligner que « les décès à l’hôpital ne représentent qu’une faible part de la mortalité ». Ceux survenus dans les 7 000 Ehpad et maisons de retraite qui abritent 800 000 personnes âgées ne sont en effet pas comptabilisés dans ce bilan, pas plus que les victimes du Covid-19 mortes à leur domicile. Autant dire que la mortalité liée à l’épidémie est déjà bien plus lourde alors que s’égrènent les découvertes terribles faites ces derniers séjours dans ces établissements de soins pour personnes âgées. 21 patients sont morts à la résidence d’accueil et de soins Le Couarôge à Cornimont dans les Vosges, 12 à l’Ehpad de Thise (Doubs), 7 décès dans celui à Sillingy, en Haute-Savoie, et 13 à la fondation Rothschild à Paris. « Nous avons entre vingt et trente établissements qui sont dans des situations critiques », explique Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa (Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées). « Ils se trouvent dans le Grand Est, autour de Mulhouse, Colmar et Strasbourg, mais aussi dans d’autres foyers de l’épidémie, l’Oise, la Bourgogne, l’Hérault. Au début, on s’est dit, c’est comme la canicule mais là, il faut tenir de six à huit semaines. Dans le Grand Est, on ne peut plus muter les patients vers les hôpitaux. Pour le 15, nous ne sommes pas prioritaires. »