Toutes les news de l'Hérault

Déconfinement : cérémonies religieuses à nouveau autorisées, des églises rouvrent, des mosquées restent fermées


À l’entrée des lieux de culte désormais, désinfection des mains, port du masque et filtrage. Des règles sanitaires imposées par un décret publié au journal officiel et immédiatement entré en vigueur. 

Fruit d’une réunion entre Christophe Castaner et les responsables des cultes, celles-ci vont permettre “la reprise des cérémonies religieuses tout en assurant la protection sanitaire de chacun“, exprime le ministre de l’Intérieur, dès ce samedi 23 mai. 
 

Cette concertation s’est imposée au gouvernement après que le Conseil d’Etat lui ait ordonné lundi de lever dans un délai de huit jours, l’interdiction totale de réunion de cultes figurant dans le décret de déconfinement du 11 mai.
 

“On ne peut pas vivre sans dimanche”

Pour la communauté catholique, cette réouverture plus qu’attendue est fondamentale. “On ne peut pas vivre sans dimanche. C’est très important pour nous de marquer le dimanche en se rassemblant“, déclare Pierre-Marie Carré, l’archevêque de Montpellier.

Dans les églises de Montpellier, tout est déjà prêt pour l’organisation des messes qui se feront dans des conditions inédites. 1 mètre de distance devra être respecté entre chaque fidèle, les bénitiers seront quant à eux interdits d’accès. 
 

À une semaine de la Pentecôte et à la veille de la fête de la rupture du jeûne qui marque la fin du mois sacré du ramadan, cette réouverture des lieux de culte intervient en effet, dans une période cruciale pour les fidèles

On est très contents, ce dimanche c’est une reprise, une répétition, pour que pour la fête de la Pentecôte ce soit bien organisé“, explique l’Abbé Jean-Sébastien Strumia curé de la Paroisse Sainte Bernadette à Montpellier. Avec les nouvelles mesures de distanciation sociale, c’est désormais 27% des personnes qui pourront assister aux cérémonies dans cette paroisse. 
 

Jean-Sébastien Strumia, curé de l'église Sainte Bernadette à Montpellier, mesure les espacements nécessaires d'1 mètre entre les bancs pour le premier office depuis le début du confinement ce dimanche 14 mai 2020. / © FTV France 3 Occitanie / C. Monteil
Jean-Sébastien Strumia, curé de l’église Sainte Bernadette à Montpellier, mesure les espacements nécessaires d’1 mètre entre les bancs pour le premier office depuis le début du confinement ce dimanche 14 mai 2020. / © FTV France 3 Occitanie / C. Monteil

 

Une reprise progressive

Malgré tout, cette reprise des cérémonies religieuses devrait se faire progressivement a annoncé le gouvernement, afin de mettre en place ces mesures sanitaires imposées. Le ministère rappelle en effet, dans un communiqué, que “l’objectif d’une reprise généralisée des cérémonies religieuses reste le 3 juin, il sera ainsi possible, dès la publication de ce décret, sous la responsabilité du gestionnaire du site et dans le respect des règles et obligations convenues avec les représentants des cultes, de célébrer à nouveau, progressivement, des offices“.
 

Certaines mosquées toujours fermées

Du côté des mosquées, la prudence est de rigueur face à cette décision. Certaines d’entre elles ont déjà prévu de garder le rideau fermé. C’est le cas des mosquées de Montpellier qui accueillent habituellement presque 2 000 personnes le vendredi pour la prière. Ouvrir dans le respect des règles sanitaires paraît aujourd’hui impossible selon le président de l’Association Culturelle Musulmane de Montpellier, Lhoussine Tahri, il confie : 
 

Pour ne pas prendre de risque, on préfère attendre jusqu’à début juin avant de rouvrir.

Les cérémonies virtuelles pourraient ainsi perdurer encore pendant quelques semaines. 

 

Lhoussine Tahri, président de l'Association Culturelle Musulmane de Montpellier, explique les mesures de distanciation qu'il faudrait appliquer. Les dirigeants du culte musulman préfèrent attendre début juin pour rouvrir les mosquées aux pratiquants. / © FTV France 3 Occitanie / C. Monteil
Lhoussine Tahri, président de l’Association Culturelle Musulmane de Montpellier, explique les mesures de distanciation qu’il faudrait appliquer. Les dirigeants du culte musulman préfèrent attendre début juin pour rouvrir les mosquées aux pratiquants. / © FTV France 3 Occitanie / C. Monteil

 





Source