Toutes les news de l'Hérault

depuis la fin du confinement le vélo gagne du terrain, un secteur en pleine expansion



5 mois après la fin du confinement, le vélo s’installe dans le quotidien des habitants de Montpellier. Le mouvement met en surchauffe tout le secteur : vendeurs, réparateurs de cycles, fournisseurs de pièces et même associations sont pris d’assaut.

La semaine européenne de la mobilité qui se tient jusqu’au 22 septembre est l’occasion de faire le point sur des modes de transports plus respectueux de l’environnement. 

A Montpellier, le vélo séduit. Depuis la fin du confinement, ce mode de transport alternatif est pris d’assaut et c’est tout un secteur qui en bénéficie puisque le commerce autour du vélo carbure. 

 

Quand on a rouvert le 11 mai dernier, il y avait du monde à la porte donc c’était vraiment génial. Mais au niveau de l’atelier, il nous manque aujourd’hui beaucoup de pièces. Pour l’instant on s’en sort bien mais il va y avoir un moment où l’on va se retrouver sans rien. Les fabricants n’arrivent plus à suivre.

Commerçante spécialisée dans le vélo électrique et le vélo cargo

Des initiatives pour favoriser la transition écologique

Plus pratique, plus écologique et surtout plus économique : le vélo a de nombreux atouts. Il contribue également à améliorer la qualité de l’air et ainsi la santé de tous.

A Montpellier, la Métropole et la ville participent “activement à la transition écologique du territoire en favorisant notamment les déplacements vertueux“. Nouvelles pistes cyclables, prise de conscience mais aussi “coup de pouce vélo” mis en place par le gouvernement,  ont fait exploser les demandes.

Retrouvez ici les chiffres clés évalués par Vélo et territoires

 

Une brigade pour surveiller les pistes cyclables a également été déployée à Montpellier. Quatre équipes patrouillent pour veiller à la bonne utilisation de ces pistes et sanctionner en cas de stationnements gênants. Attention, en cas d’infraction, le montant de l’amende est de 135 euros.
 

Services saturés

Dans certains ateliers de Montpellier, il faut désormais au minimum 3 semaines pour obtenir un rendez-vous. “On essaye d’expliquer aux gens qu’on est complets. Les gens comprennent, ils essayent de repasser. Mais ça demande de se réorganiser, on se débrouille, et on embauche“, confie le responsable d’une boutique spécialisée dans la réparation. 

Aujourd’hui, plus de 60 % de la population se dit prête à passer au vélo, un mouvement de fond qui devrait  engendrer de nombreux changements dans les villes et imposer un développement rapide de cette filière.

 

Les animations organisées à Montpellier à l’occasion de la semaine européenne de la mobilité :
  • Dons de vélos usagés pour leur donner une 2nde vie
  •  Exercez-vous à la bonne conduite de trottinettes électriques
  •  Jouez sur le stand sensibilisation à la qualité de l’air, découvrez les circuits Carapattes et Caracycles
  • Tous en selle : journée d’apprentissage du vélo
  • Essayez la voiture électrique en auto-partage



Source