Toutes les news de l'Hérault

envie de changer de métier ? Les formations tendances dans l’Hérault



L’Occitanie n’échappe pas la crise économique. Tourisme, culture, aéronautique sont parmi les secteurs les plus touchés. Mais d’autres offrent des opportunités d’emploi, comme l’artisanat en plein boom dans l’Hérault. Quels sont les métiers qui embauchent ? Les formations proposées ?

 

Ouvrir une épicerie de quartier, l’idée vous trotte dans la tête ? Et bien c’est le moment ou jamais. Pendant le confinement, les Français ont redécouvert les commerces de proximité et les circuits courts.
Conséquence inattendue de la crise sanitaire, ce secteur a besoin de bras, explique l’AFPA, l’Agence de Formation Professionnelle pour Adultes qui propose une formation « employé de commerce alimentaire » dans son centre de Saint-Jean de Védas, près de Montpellier.

La formation pour adultes recrute

C’est l’un des secteurs qui embauche mais pas le seul. Les métiers de l’hygiène, de l’industrie (agroalimentaire, maintenance), du bâtiment ont aussi des places à proposer.
L’AFPA, qui forme chaque année plus de 10 000 personnes dans la région, organise une journée d’information jeudi 17 septembre dans ses 15 centres d’Occitanie. L’organisme a dû s’adapter au contexte sanitaire : seuls les centres d’Albi, Alès, Montauban et Rodez ouvriront leurs portes au grand public. Les autres centres proposent des échanges à distance. L’occasion de découvrir les spécificités de chaque ville, comme les métiers du tourisme à Béziers.

Et pourquoi pas l’artisanat ?

Dans l’Hérault, seulement 3 communes n’ont pas d’artisans ! Ce secteur compte 35 000 entreprises dans le département. Un chiffre en constante augmentation avec 800 entreprises supplémentaires depuis le début de l’année. Cette filière a plutôt bien résisté à la crise du coronavirus. Garagistes, coiffeurs, plombiers ont dû rattraper le temps perdu.  Et beaucoup d’artisans sont en manque de main d’œuvre. Une opportunité à saisir ? “Oui, confirme  la chambre des Métiers et de l’Artisanat de l’Hérault.

L’artisanat redevient tendance. Pendant la crise, on s’est rendu compte que c’était des métiers utiles 

La Chambre des Métiers de l’Hérault

L’organisme a mis en place un dispositif pratique : le CEP, comme Conseil en Evolution Professionnelle. Une sorte de gare d’aiguillage où l’on vous conseille sur votre projet et oriente sur les formations et les aides financières possibles.
 

​​​​Et l’ingénieur devient… pâtissier

Le plan France Relance prévoit une enveloppe globale de près de 10 milliards d’euros pour faciliter l’évolution et la formation professionnelle, tous publics confondus.
Pour pouvoir rebondir rapidement, des parcours sont aussi proposés en un an au lieu de 2 ans habituellement, comme le CAP pâtisserie.
Et aujourd’hui, plus de tabou. Ces formations attirent tous les profils. Il n’est pas rare de croiser un ingénieur ou un architecte qui ont troqué leurs crayons pour un fouet à pâtisserie !
 





Source