Toutes les news de l'Hérault

il y a 20 ans le tramway de Montpellier était inauguré, retour sur un projet qui a transformé la ville



Ce vendredi 30 juin, la ligne 1 du tramway fête son vingtième anniversaire à Montpellier. Inauguré le 30 juin 2000, l’axe de 15,7 kilomètres accueille aujourd’hui près de 130.000 voyageurs quotidiens. Retour sur l’Histoire du premier transport moderne montpelliérain.

 

Depuis deux décennies, elle relie Odysseum au quartier de la Mosson, à Montpellier.

Ce vendredi 30 juin, la première ligne du tramway fête son vingtième anniversaire. Elle est aujourd’hui la plus empruntée du réseau TaM, avec 130.000 voyageurs estimés par jour. Depuis sa mise en service, près de 551 millions de voyageurs se sont déplacés grâce à cet axe du tramway. Les rails, électrifiés en 750 volts courant continu, desservent la ville du nord au sud en moins d’une heure, sur 15,7 kilomètres. Avant ce tramway moderne, aucun tramway n’avait circulé dans la cité depuis le tramway mécanique de 1949.

 

Archives : l’histoire du tramway à Montpellier



©INA

Objectif mer ! 

L’avènement du transport en commun dans la ville est d’abord le projet d’un homme : Georges Frêche, maire de Montpellier pendant 27 ans, cherche une méthode radicale pour transformer la ville, et la rapprocher de la mer. En 1995, le conseil de District vote le budget de la ligne 1 du tramway : les travaux ne se termineront qu’en septembre 1999. Le jour de l’inauguration, plusieurs centaines de détracteurs tentent de « saboter » le lancement de la ligne sur la place de la Comédie : le tram liait alors Antigone et le Corum, passant par l’Ecusson. Aujourd’hui, la ligne Odysseum-Mosson fait la navette entre le centre et une trentaine de stations, dont Montpellier Hôpitaux-Facultés.
 

Il y a 20 ans, Montpellier inaugurait son tramway, retour en images sur cette journée historique !

Les projets de développement à venir

Au lendemain des élections municipales montpelliéraines se pose la question de la gratuité des transports en commun. Lors du débat précédent le second tour sur France 3 Occitanie, Michaël Delafosse, dépuis élu maire de Montpellier, promettait la gratuité du tramway pour les habitants de la Métropole, moyennant un investissement de 24 millions d’euros. 

Vingt ans après le premier voyage en tramway moderne à Montpellier, la cité compte quatre lignes de tramway, et 84 stations sur 56 kilomètres de rail. Selon la TaM « le tramway dessert 7 communes de la métropole, soit 50% de la population, et lie 45% des montpelliérains à leur lieu de travail. » Pourtant, le rêve de Georges Frêche reste irréalisé : la mer n’est toujours pas accessible en transports en commun depuis Montpellier.  En 2012, un projet mentionnait l’extension du tram 3 jusqu’à Palavas-les-Flots. Il n’a pas vu le jour en 2020.

Un autre point brûlant du développement du tramway à Montpellier reste la future ligne 5, reliant Clapiers à Lavérune dès 2025. Après dix années de concertation et un moratoire, le tracé de la ligne 5 est prévu pour desservir 25 arrêts sur 17 kilomètres, en moins de 50 minutes. Pendant près de dix ans, le projet de ligne 5 n’a pas manqué de susciter les contestations… à l’instar de son ancêtre de l’an 2000.

 



Source