Made in Hérault Terroir

Le Navet de Pardailhan

Petit trésor régional de notre terroir, ce navet noir est cultivé exclusivement sur le plateau du Pardailhan

Le navet de Pardailhan est cultivé sur le plateau de Pardailhan, à environ 500 mètres d’altitude dans l’ouest de l’Hérault. Produit emblématique du terroir, les années 2000 marquent son renouveau.

Pardailhan
Mairie de Pardailhan
04 67 97 10 80

C’est au XIXème siècle qu’un pharmacien de Saint-Chinian contribue à faire connaître le navet noir du Pardailhan en en faisant des conserves. On dit que dans l’Entre-Deux-guerres, les marchands du Bitterrois et du Narbonnais faisaient le chemin jusqu’à Pardailhan pour s’arracher ce précieux navet.
Mais à partir des années 1950, l’agriculture décline dans la région et le navet sombre dans un relatif oubli.
Il faudra attendre les années 1990 pour quelques “irréductibles” relancent cette production.

Aujourd’hui, l’association des producteurs de navets de Pardailhan regroupe une quinzaine de producteurs, pour une production de 30 à 40 tonnes annuelles.

Sa récolte se fait durant l’hiver et permet de profiter d’un légume d’une texture tendre et fondante en bouche, associant un goût doux, légèrement sucré, aux accents de noisettes et d’amandes, mais sans aucune amertume.

Ce navet se déguste cru, confit, sauté, en velouté, accompagné de girolles ou de cèpes. Il peut servir de garniture aux viandes, gibier, poissons ou crustacés et apparaît aussi en version sucrée, panaché avec des fruits !

Comme son cousin, le navet rond de nos pots-au-feu, le navet du Pardailhan est gorgé d’eau et donc très pauvre en calories. C’est également une très bonne source de fibres. Plutôt riche en vitamines C et B, il contribue au bon fonctionnement de notre système immunitaire et de notre système nerveux. Il apporte également en quantité non négligeable des minéraux (dont le potassium et le calcium) et des oligo-éléments (fer, zinc, cuivre).

Froid, il s’accommode d’une bonne vinaigrette aux herbes. Chaud, il accompagne parfaitement toutes les viandes. On peut également le déguster en ragoûts, soupes ou gratins.

Il doit toujours être taillé en long, dans le sens des fibres.