Toutes les news de l'Hérault

L’Occitanie : deuxième région d’accueil des Britanniques expatriés en France


On compte dans notre région, 25 000 résidents de nationalité britannique soit environ 0.4 % de la population de l’Occitanie. La première région d’accueil des sujets d’Elisabeth II étant la Nouvelle-Aquitaine avec plus de 40 000 personnes. 

La présence des résidents britanniques s’est renforcée entre 1990 et  2011 pour vivre dans des territoires réputés pour leur qualité de vie et labellisés ” Grands sites” explique le rapport de l’Insee ( Institut national de la statistique et des études économiques) Occitanie. Après 2011, on note que les installations sont moins nombreuses, sans doute à cause de la dévaluation de la livre Sterling. 

 Dans ces zones plutôt rurales, leur présence contribue à maintenir voire à développer les emplois présentiels”, Insee, Occcitanie. 

Beaucoup de retraités 

La présence des ressortissants du Royaume-Uni dans la région se caractérise par une importante communauté de personnes à la retraite. Ils représentent 42% de la population britannique vivant en Occitanie soit une part plus importante que sur le plan national (35%). 
 

© Insee
© Insee

La majorité de ces retraités sont d’anciens cadres ou exerçaient une profession intermédiaire : avec un  pouvoir d’achat relativement élevé, ils participent au dynamisme économique des zones dans lesquelles ils vivent. 

Dans quels territoires s’installent les sujets de sa Majesté ?  

En majorité, ces résidents s’installent dans des territoires ruraux, en Occitanie 54% des Anglais vivent à la campagne. Dans certains départements,  des villages et des petites villes ont même vu leur population se maintenir grâce à l’arrivée des voisins d’outre Manche.

Dans l’Aude par exemple, la petite ville d’Espéraza comptent plus de 3% sa population ayant un passeport britanique. Cette proportion dépasse même les 5% dans le Tarn et Garonne à Saint-Antonin-Noble-Val. 
 

© insee
© insee

Dans le Lot ou dans le Gers, parmi les résidences secondaires dont les propriétaires habitent à l’étranger, 45 % appartiennent à des personnes résidant au Royaume-Uni qui passent au moins 6 mois en France. 
 

Près de Toulouse, Airbus attire des cadres 

Même si les retraités sont les plus nombreux parmi les expatriés britanniques, depuis quelques années les actifs sont de plus en plus nombreux à s’installer dans la région, notamment près de Toulouse. Ainsi, près de la moitié des actifs Britanniques sont des cadres et 3 sur 10 travaillent dans le secteur de la fabrication de matériel de transport, en lien avec l’implantation d’Airbus et de la filière aérospatiale. 

 



Source