Toutes les news de l'Hérault

mobilisation des motards après la mort d’un jeune de 19 ans dans un accident de la route



Ce vendredi matin, une cinquantaine de motards s’est réunie à Clapiers, là où Thibaud un motard de 19 ans s’est tué à la fin du mois de mai, dans un accident de la route. Ils veulent dénoncer les pièges à motos et les aménagements déficients de la région.

Dénoncer les aménagements déficients 

Ils sont venus dénoncer les pièges à motards. Des pièges qui, selon eux, coûtent la vie à de nombreux conducteurs de deux roues dans la région chaque année. C’est pourquoi ce vendredi, une cinquantaine de motards s’est réunie à Clapiers, sur le lieu de l’accident qui a coûté la vie à Thibaud : un jeune de 19 ans, mort en mai dernier des suites de ses blessures après un accident de la route à Clapiers sur l’avenue du Martinet.
Il a été renversé par une voiture qui a fait un demi-tour.

Pour moi c’est un problème de comportement et de signalisation. Ici, le manque de signalisation incite les automobilistes à faire demi-tour. Il y a un aménagement qui est déficient et un comportement qui est inacceptable dénonce Jean-Michel Sénéchal, le coordinateur local de la Fédération des motards en colère (FFMC34). Ici, l’aménagement ça fait 20 ans qu’on le demande.” 

Sur le lieu de l’accident, un expert aussi pour analyser le carrefour en question, et reconstituer la scène :

 

Ici ça peut être considéré comme un piège à motard, car le motard est mal vu dans la circulation et si vous n’avez pas une attention qui est portée dans le rétroviseur et que vous allez effectuer une manœuvre particulièrement dangereuse comme un demi-tour, vous pouvez créer une situation accidentogène, et ça a été le cas ici.

Nicolas Pierre, expert auprès de la Cour d’appel de Montpellier

Militer pour un plan d’action 

Les motards de l’Hérault en appellent au nouveau maire, élu ce dimanche, Michaël Delafosse : 

Aujourd’hui, on veut essayer de faire changer les choses, si on est aussi nombreux, c’est pour poser la première pierre du travail que l’on va faire ici et ailleurs aussi. Il faut qu’on établisse un plan d’action avec la mairie pour le deux-roues motorisés sur la métropole, réclame Jean-Michel Sénéchal.

Hervé Martin, nouveau conseiller à la Métropole et également motard. Il a promis à la fédération des motards en colère de l’Hérault de s’emparer du sujet :

 

Je suis à la fois motard et élu, donc c’est important de faire entendre les difficultés liées à la sécurité des motards. Quand on est en voiture et en deux-roues, l’analyse est complètement différente. Je vais porter les difficultés que nous rencontrons sur la route et sur les voiries, sur la signalisation aussi. La vie des motards est en jeu, on voit ici ce qu’il s’est passé avec Thibaud.

Hervé Martin, nouveau conseiller à la Métropole de Montpellier

Dans l’Hérault, sur l’année 2019, 21 personnes ont été tuées alors qu’elles circulaient sur des deux-roues motorisés. 

 



Source