Toutes les news de l'Hérault

Montpellier : une mobilisation des étudiants infirmiers prévue ce lundi 23 septembre

Ils viendront de Montpellier, Alès, Toulouse ou encore Nîmes. Lundi 23 septembre, les étudiants infirmiers de la région Occitanie comptent bien faire le pied de grue devant l’hôtel de région de Montpellier dès 10 heures, pour faire réagir les élus sur leurs conditions d’études. 

Selon Élisa Salfati, étudiante et représentante de la Fédération Nationale des Étudiants en Soins Infirmiers (FNESI), 250 manifestants pourraient faire le déplacement.

En croisade contre les frais complémentaires

La mobilisation montpelliéraine s’inscrit dans un mouvement plus global : dans chaque région de France, des manifestations d’étudiants infirmiers sont prévues. Tous souhaitent dénoncer la politique de frais complémentaires, pratiquée par certains Instituts de formation en soins infirmiers.

Ces frais, qui s’ajoutent aux frais de scolarité classiques de 170 euros et à la cotisation étudiante de 91 euros, sont réclamés aux étudiants pour financer les tenues médicales, dans d’autres cas, pour acheter des livres de cours. Selon la FNESI, ces contributions supplémentaires s’élèvent en moyenne à plus de 300 euros par élève et par an. Résultat : beaucoup d’étudiants affirment avoir du mal à s’en sortir.

La FNESI déplore également des “indemnités de stage et kilométriques non versées” ou encore le fait de ne pas être reconnus comme de “vrais étudiants” aux yeux de l’administration. “Cette année, certains étudiants se sont vus refuser le droit de voter pour leurs représentants du CROUS, sous prétexte qu’ils ne faisaient pas vraiment partie du système universitaire classique”, affirme Élisa Salfati.

Les étudiants de la région Occitanie espère ce lundi pouvoir faire entendre leur voix. “De toute façon, tant qu’on ne sera pas reçus par un élu, on reviendra”.