Toutes les news de l'Hérault

Municipales 2020 à Montpellier : ces candidats issus de la société civile



L’année 2019 n’est pas encore finie que déjà, certains sont entièrement tournés vers le mois de mars 2020 et les élections municipales. A Montpellier, une douzaine de candidats sont déjà déclarés. Le maire sortant, Philippe Saurel, n’en fait toujours pas partie, même s’il n’y a guère de suspens quant à sa volonté de se représenter.

Parmi les listes en concurrence, certaines sont portées par des candidats issus de la société civile, le plus célèbre d’entre eux étant bien sûr Mohed Altrad. La plus grosse fortune d’Occitanie, 31ème fortune de France, y songeait depuis plusieurs mois : sa candidature a officiellement été annoncée le 16 septembre. Homme d’affaires, président du MHR, le milliardaire est bien connu des Montpelliérains, mais est novice en politique. Le défi pour lui est d’apparaître comme un maire potentiel, aussi a-t-il choisi pour cela d’aller à la rencontre des habitants.

Son programme devrait être présenté en janvier : ces échanges avec la population sont une façon de le préparer. “On ne peut pas être au service des citoyens sans comprendre les soucis des citoyens, déclare Mohed Altrad. On ne peut pas les servir si on ne comprend pas ce qu’ils veulent.” L’opération séduction a d’ores et déjà marché chez certains Montpelliérains, qui saluent son côté “simple”, “abordable” et “à l’écoute“.

La notoriété, le pouvoir et l’argent, Mohed Altrad a déjà les trois, comme il le dit lui-même. La preuve, souligne-t-il, de sa candidature désintéressée. Mohed Altrad met en avant son parcours pour expliquer ses motivations :
 

J’ai une histoire avec Montpellier. C’est ici que j’ai appris le français, ici que j’ai fait une grosse partie de mes études, que j’ai créé mon groupe mondialement connu. J’ai envie de rendre ce qu’on m’a donné.
 

 

“Fin du moi, début du nous”
 

Autre liste citoyenne aux municipales, la liste Nous Sommes. Celle-ci ne peut s’appuyer ni sur la notoriété, ni sur l’argent qu’a Mohed Altrad. Pour faire parler d’eux, ses membres ont choisi de faire passer des messages à même le sol, avec des pochoirs et un karcher. L’un de leurs slogans : “Fin du moi, début du nous“.

 

Il est important que les habitants de la ville se réapproprient cet espace public et aient la possibilité de donner leur avis sur la ville et la façon dont elle est gérée“, explique Emmanuelle Chaize, membre du collectif qui s’est créé en novembre 2018. Particularité de cette liste : ce n’est pas un candidat qui a construit sa liste, mais les membres de la liste (qui vise à être à l’image de la ville) qui ont choisi ensemble leur candidat. En l’occurrence, c’est Alenka Doulain qui a été désignée samedi 30 novembre pour mener la bataille électorale.
 

Municipales 2020 à Montpellier : ces candidats issus de la société civile
Avec : Mohed Altrad, homme d’affaires, écrivain et dirigeant de rugby à XV ; Benjamin Clouet, membre du collectif Nous Sommes ; Emmanuelle Chaize, membre du collectif Nous Sommes – Reportage : Valentine Leboeuf et Cécilia Brès

 



Source