Toutes les news de l'Hérault

Pôle emploi recrute 200 agents supplémentaires pour faire face à la prochaine vague de licenciements en Occitanie



Depuis plusieurs semaines, en Occitanie, les secteurs de l’aéronautique du tourisme ou encore de la restauration ont engagé des plans de licenciements. Pour parer à cette vague de demandeurs d’emploi, attendue pour octobre, Pôle emploi va au contraire embaucher.

Le gouvernement a donné son feu vert. Pôle emploi va pouvoir recruter dans les prochaines semaines. Un paradoxe lorsque l’on sait que la crise du coronavirus va entraîner dans les prochaines semaines une vague de licenciement dans tous les secteurs de l’économie française.

C’est justement pour répondre à cette “forte hausse du nombre de demandeurs d’emploi” que Pôle emploi est depuis le 3 septembre “autorisé à recruter l’équivalent de 2150 Equivalent Temps Plein (ETP), en CDD de 18 mois.” 

L’Occitanie va ainsi bénéficier de 214 embauches. Ce nombre place la région juste derrière celle de l’Ile-de-France et l’Auvergne-Rhône-Alpes comme le montre cette carte.

Au niveau local, les départements de l’Hérault, de la Haute-Garonne et du Gard se partageront à eux trois 60 % de ces renforts.

Pas suffisant pour la CGT

Contactée la direction de Pôle emploi Occitanie se refuse pour le moment a commenter ce plan d’embauche. De son côté, Sylvie Espagnolle ne cache pas son scepticisme : “C’est  largement insuffisant par rapport au flux d’inscriptions que nous allons connaître à partir d’octobre” explique la déléguée syndicale centrale et d’Occitanie CGT Pôle emploi. Soit environ 900 000 demandeurs d’emploi indemnisés supplémentaires partout en France, selon l’UNEDIC. 
 

Un autre point inquiète la représentante syndicale. “Tous ces renforts seront en contrat à durée déterminée (CDD). Comment accompagner des usagers en situation de précarité par des personnes qui le sont elles mêmes. Cela s’annonce d’autant plus problématique que leur parcours de formation sera à minima et qu’ils ne seront pas en mesure de répondre à l’ensemble des besoins. Actuellement un conseiller Pôle emploi s’occupe de 200 demandeurs en moyenne. Pour travailler correctement, ce chiffre ne devrait pas dépasser les 70“.
 

En suivant ce raisonnement, il faudrait pas conséquent multiplier les embauches par 5 !
1000 candidats ont déjà postulé pour bénéficier de ces offres de Pôle emploi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source