Toutes les news de l'Hérault

“WeCook2Meet”, le tour du monde de deux chefs cuisiniers de Montpellier



Le départ approche pour les deux comparses. Début mars, Clément Gonnet et Franck Ferraris, âgés de 26 et 25 ans, partiront pour un tour du monde atypique. A pied, sacs à dos sur le dos, ils offriront un repas aux personnes qui se proposent de les héberger. Et les hôtes ne devraient pas être déçus car Clément et Franck sont chefs cuisiniers. 

Tous deux originaires de Montpellier, ils se sont rencontrés en 2009 au lycée hôtelier Jules Ferry – La colline. Leur amitié dure depuis une dizaine d’années mais ce n’est qu’en août 2019 que l’idée de se lancer dans une telle aventure leur est venue. “Cela ne nous a pas pris beaucoup de temps pour s’organiser, raconte Clément Gonnet, on a rapidement créé notre marque WeCook2Meet, notre logo et fixé trois règles : 10 euros par jour pour manger, un ou une hôte pour nous héberger en échange d’un repas et tout faire à pied ou en autostop.”
 

Comme ils ne se qualifient pas comme de “grands randonneurs” selon Clément, ils ont fait un mois d’essai. En janvier, ils sont partis de Chambéry pour aller jusqu’à Nice en passant par la Suisse et l’Italie. L’expérience s’est révélée être un véritable succès. “A Genève, on ne trouvait personne pour nous héberger alors on s’est mis devant la gare avec une pancarte “un lit contre un repas” et on a tout de suite trouvé quelqu’un de très accueillant”, se souvient Clément.

On est là pour rencontrer, apprendre et échanger nos cultures.

Ils ne parlent peut-être pas bien les langues étrangères mais cela n’effraie pas du tout Clément Gonnet : “Avec la cuisine, pas besoin de se parler pour se comprendre.”

Objectif Argentine

Pour commencer leur tour du monde, ils vont se rendre au Québec, d’où ils partiront à pied. Leur but : rejoindre l’Argentine, sans contrainte de temps ni de destination étape. “On se laisse aller au fil des rencontres”, explique le chef de 26 ans. Après l’étape américaine, ils prévoient de partir d’Afrique du sud pour aller vers l’Europe du Nord. “Mais c’est encore très loin dans le temps ça”, précise Clément.
 

Un site sera rapidement mis en ligne sur lequel les personnes qui souhaitent les héberger pourront s’inscrire. Pour le moment, les deux hommes, encore à la recherche de sponsors, sont présents sur Facebook et Instagram où plus de 7 000 personnes les suivent au total. 





Source